Accueil

- Nous procédons par cercle d'affinité: "Qui souhaite retrouver qui?". Voir détails dans la page: "Pourquoi ce blog?" reprise du 1er message publié.
- Je ne suis que la plume à votre disposition, Christiane LANIER jusqu'en 1971, DAIRE (ép d'Etienne) mail: christianedaire@orange.fr
- Si vous le souhaitez, venez-nous rejoindre: soyez les très bienvenus dans notre nouvelle aventure, reprenez contact avec vos copains...d'hier...
Notre blog est le votre: http://lycee-en-foret-montargis-1961-1971.blogspot.fr
ci-dessous 3/4 gauche: des "articles" (précédés d'une date) s'empilent, dans le 1/4 droit des "pages" avec des listes, des photos de classe ordonnées, nos têtes d'aujourd'hui, photos de collège....

mardi 17 mai 2016

Elles reviennent pour la 1ère fois au lycée...45 ans plus tard...

----------------------------------------------------------------------
Résumé de ces 2 derniers mois:
Caroline GRABOS (60-63), n'a pas internet et ne savait pas que j'avais "réclamé", à plusieurs reprises, et depuis de longs mois, la détermination d'une date pour organiser le 2è Ralef
Elle m'a téléphoné mi-février...pendant les vacances scolaires de la zone Orléans-Tours.
Tout en ayant conscience de l'énorme difficulté dans laquelle je m'engageais, j'ai proposé 3 dates à Mme CONDRACQ (proviseur du lycée) afin qu'elle choisisse la date la plus appropriée

Moi, qui suis retraitée depuis longtemps, bénévole pour Pharmaciens Sans Frontières, bénévole avec le Collectif Téléthon de Veretz, bénévole à la Forêt de Livres le dernier dimanche d’Août près de Loches, bénévole pour...pour.. tout ce qu'on me propose, 
Moi, qui ai vu partir trop tôt, trop vite ou très lentement, trop d'ami(e)s, trop de proches....
Pourquoi n'aurai-je pas pris un peu de mon temps libre pour essayer de retrouver ces ancien(ne)s...la plupart perdues de vue?

Je l'avais dit dès 2011: 
- autant mes 4 années au CEG Pasteur avaient été, pour moi, très formatrices 
- autant les 4 années passées au Lycée, ne m'avaient pas laissé de souvenir d'avoir appris grand chose...
Des profs (que je me permettrais de qualifier de "non compétents": je m'amusais à écrire sur mon cahier de texte le nombre de ?? choses inutiles dites par certains profs, style "ici, vous avez ici"...répétées des centaines de fois pendant les 50 mn de cours !!), 
des exceptions trop rares de profs qui souhaitaient apprendre à leurs élèves; 
obligeant de trop nombreux lycéens (dont j'étais), à assister aux cours du soir "des arts et métiers" à Durzy, par M.Feller, père d'une copine de primaire...pour ne pas perdre nos acquis..

Pour moi, le lycée se résumait :
- à mes ami(e)s "anciens de Pasteur" 
- à la merveilleuse équipe de hand...sans savoir que quelques années plus tard, j'épouserai un garçon qui fut envoyé dans les espaliers qui entouraient le but de hand...par un des joueurs de l'USMM et que notre meilleur, plus ancien et toujours copain aurait fait le CREPS avec 2 des mythiques joueurs de l'équipe du lycée.

Patrice MARECHAL, initiateur du Ralef, nous ayant brutalement quitté, il fallait accepter que ceux qui avaient crée le groupe d'organisateurs du 1er Ralef ne soient plus disponibles...aussi j'ai repris "notre" listing dit "de travail", envoyé une grosse centaine de mails aux adresses que j'avais depuis 2013 (48 retours adresses obsolètes), écrit à tous les inscrits sur le site "copainsdavant" sur le lycée de l'ouverture aux années 70...(certains l'ont reçu 3 ou 4 fois)

Geneviève KMIEC (60-63), qui n'avait pu venir au 1er Ralef car avertie trop tardivement, a été la 1ère informée de l'appel de Caroline, elle devait pouvoir être disponible pour ce 2è: elle a eu connaissance des 3 dates proposées à Mme Le Proviseur qui choisit le samedi 30 avril.

...et le groupe de recherches s'est constitué: 
- Danielle BRIN (61-64) a pris contact avec tous les locaux qui n'avaient pas internet
- Michel PINSON (61-64), désolé d'être déjà engagé sur cette date, a cherché comment retrouver les garçons que Monique BON (60-63) avait proposés.
- Jeanine SMOLNIK-PIROG (60-63), Guy DELAVEAU (surgé de 1963 à 1999) ont eu leur grosse part d'activité...et nous avons réussi.


***************************************

C'est Caroline GRABOS qui a insisté pour ce 2è Ralef mais que savons-nous sur ces élèves qui ont fait l'ouverture de cet établissement ?.

Genka  (Geneviève KMIEC) nous a fait un merveilleux récit que je ne lasse pas de lire. 
Il restera toujours lisible puisque mis sur la page "Samedi 30 avril."
Elle nous a raconté la vie d'interne d'une fillette de 12 ans, les surprises de la lycéenne...rapidement entrée dans la vie d'adulte: 2 années de pionnicat qui permettraient de poursuivre ses études tout en travaillant...pour devenir... enseignante.

Cela méritait bien la publication d'un article spécifique ponctué de ses photos d'époque...
il faut rappeler qu'elle nous regardait lorsqu'elle lisait son texte: elle ne voyait pas ses photos qui passaient en boucle sur le grand écran.....

Qu'a fait Caroline à sa sortie du lycée ?:
elle est devenue Hôtesse de l'Air. 
Ce métier qui faisait rêvée tant de jeunes filles de notre génération...Orly était l'unique aéroport de Paris, et, en moins d'1 heure nous pouvions y être...
Qui n'est pas "monté" avec sa famille sur le toit pour voir les avions décoller ?...(c'était tout à fait légal)

Jeanine SMOLNIK, que Geneviève qualifie de brillante élève avec une prodigieuse mémoire, a fait une année d'Ecole Normale pour devenir institutrice, puis prof.

(Il est, sans doute, utile de rappeler qu'à notre époque: 
- soit nous passions un concours en fin de 3è, pour poursuivre sa scolarité en internat à l'école "normale" de filles ou de garçons, puis les 2 parties de bac passées et toujours réussies, c'était une année pour apprendre la pédagogie
- soit nous passions un concours pour être admis à l'EN après le bac)
Pour les Montargois c'était Orléans ou Melun.

Jeanine est donc devenue enseignante...et elle est même revenue au lycée comme prof de 69 à 72

Dans ces élèves sorties du lycée, nous avons donc 2 enseignantes Geneviève et Jeanine, Caroline (qui avait le métier rêvé de cette époque...mais a-t-elle épousé un commandant de bord ?)...

Il nous manquait l'autre métier choisi par un grand nombre: soigner son prochain...alors faute d'être médecin...ils furent très nombreux de cette génération, à devenir infirmier ce qui fit Dominique BONNARD (61-64) 
Sans doute utile de vous remettre leur photo:
de gauche à droite:
Dominique BONNARD-HENRICH (61-64) Jeanine SMOLNIK-PIROG (60-62, pr 69-72), Caroline GRABOS (60-63).


------------------------------------------------------------------------------

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire